Print Friendly, PDF & Email

 

 

 

 

 

La fin d’une grave crise politique en Arménie ? Lundi, le Premier ministre Serge Sarkissian a finalement annoncé sa démission après onze jours de protestations antigouvernementales auxquelles s’étaient même ralliés de nombreux militaires en dépit des mises en garde du ministre de la Défense.

Je quitte le poste de dirigeant du pays”, a déclaré Serge Sarkissian, selon son service de presse cité par l’agence. Le chef de la contestation et député “Nikol Pachinian avait raison. Et moi, je me suis trompé”, a ajouté M. Sarkissian.

Le Monde

@lemondefr

Arménie : démission du premier ministre, Serge Sarkissian, après plusieurs jours de manifestations antigouvernementales http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/04/23/armenie-demission-du-premier-ministre-serge-sarkissian_5289432_3214.html?utm_campaign=Lehuit&utm_medium=Social&utm_source=Twitter 

Arménie : démission du premier ministre Serge Sarkissian

Après dix années passées au pouvoir en Arménie, Serge Sarkissian, nommé premier ministre le 17 avril, a annoncé lundi sa démission après plusieurs jours de manifestations antigouvernementales.

lemonde.fr

La nomination de Serge Sarkissian avait entraîné une vague de protestation sans précédent à laquelle se sont joints de nombreux militaires.

Le 17 avril dernier cette figure de la politique arménienne était devenu Premier ministre alors qu’il venait à peine de terminer son deuxième mandat en tant que président de l’Arménie. Un jeu de chaise musicale dénoncé par l’opposition.

Depuis la réforme constitutionnelle de 2015 en Arménie, le président occupe désormais un rôle protocolaire, le pouvoir exécutif étant détenu par le parlement.

Avec Agences